Violence électorale en Afrique de l’Ouest : WANEP et dix organisations de la société civile s’unissent pour des approches de solutions à Lomé

0
284

Zéro violence, zéro mort avant, pendant et après les élections en Afrique de l’Ouest, tels sont les objectifs de West Africa Network for Peacebuilding (WANEP).Vingt ans d’existence, elle est l’une des organisations les plus actives du moment en Afrique qui traite les questions liées au processus électoral.

Les conflits électoraux représentent un  véritable frein au développement  de l’Afrique, surtout les pays de l’Afrique de l’Ouest sont plus concernés. Ce problème des violences électorales a touché le Burkina, le Togo, la Gambie, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, la Guinée et le Sénégal.

Pour contribuer à la réduction de la violence électorale en Afrique de l’Ouest, WANEP a initié le projet « Suivi, Analyse et Atténuation de la violence électorale », un projet financé à hauteur de 2,5 millions d’Euros par l’Union européenne.

Le projet sera expérimenté dans sept pays de l’Afrique de l’Ouest sur une durée de trois ans (2018-2021).

A travers ce projet, WANEP et ses partenaires vont travailler en collaboration avec des organisations de la société civile sur  le plan national et international, sans oublier les organisations communautaires pour identifier les causes des violences électorales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici