Un gendarme se donne la mort après avoir découvert que ses enfants sont en réalité ceux d’un prêtre

0
7040

Un gendarme se suicide : après avoir découvert que ses enfants sont en réalité ceux d’un prêtre

Les faits se sont déroulés au Benin. Un adjudant de la gendarmerie nationale a été retrouvé mort pendu dans la ville de Porto-Novo. Il s’est donné la mort après avoir découvert que ses enfants ne sont en réalité, pas les siens, mais plutôt ceux d’un prêtre.

Cette affaire a fait grand bruit dans la presse béninoise. Honorat Savi, Adjudant de la gendarmerie nationale, en service à Porto Novo s’est donné la mort par pendaison. Pour cause, il a découvert que les quatre enfants que son Épouse lui a donnés ne sont pas les siens mais plutôt ceux d’un prêtre.

En effet, le gendarme l’a appris par le biais du prête lui-même. Visiblement en colère, l’homme de Dieu avait décidé d’avouer toute la vérité et la mettre au grand jour. Il a donc appelé le gendarme au téléphone pour lui annoncer que ceux qu’ils pensaient être sa progéniture, ne le sont pas en réalité. Tout en le menaçant, le prêtre l’informe qu’il est le vrai géniteur de ses quatre mômes.

Il a même ajouté que l’épouse du gendarme avait décidé de changer les différents actes de naissance des enfants et choisi de le rejoindre avec eux. Le prêtre a révélé avoir construire une maison dans la ville de Porto-Novo, dans laquelle il souhaite s’installer avec sa nouvelle famille qui ne sont autre que l’épouse et les soient disant enfants de l’Adjudant de la gendarmerie nationale du Benin.

Pour dire vrai, ces nouvelles étaient de trop pour le cocufié qui n’a pas pu supporter et contrôler ses émotions. Le gendarme a donc décidé de se donner la mort, pour surement ne pas affronter cette honte. Il s’est suicidé loin des regards. Cette affaire alimente encore les débats dans de nombreux ménages et cafés de la ville béninoise.Selon First magazine, une enquête a été ouverte pour élucider cette affaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici