Togo/Covid-19 : Un Commissaire de police agressé à Atakpamé ce lundi, les faits…

1
6471

Le Commissaire GBAMBARA BANLIEMAN, du commissariat 1er arrondissement de la ville d’Atakpamé, 160Km de la capitale togolaise s’est sauvé de justesse d’un assassinat ce Lundi 20 Avril 2020.

Pourquoi les jeunes d’Atakpamé en complicité avec les Zemidjanmen voulaient porter atteinte à la vie du jeune brillant Commissaire ?

Le samedi dernier, les policiers ont bloqué certaines motos toujours en circulation pour le non respect des mesures barrières annoncées par le chef de l’État Faure Gnassingbé le 1er avril dernier. Ce lundi, le commissaire voulant appliquer la loi en verbalisant ces zedmen qui ont décidé de ne pas respecter les mesures barrières du gouvernement, devient l’ennemi N°1 à abattre dans la ville d’Atakpamé.

Pour peur de se voir verbaliser, les zedmen ont envoyé une délégation à la préfecture puis à la mairie. Madame le Maire Kouigan, Maire de la commune OGOU 1 a dû appeler le commissaire pour voir dans quelle mesure ensemble avec les zedmen, une issue favorable puisse être trouvée pour éviter les mouvements d’humeur des conducteurs de taxi-moto.

Le commissaire une fois appelé par le Maire a immédiatement pris sa voiture pour se rendre à la mairie d’Atakpamé pour discuter avec la première responsable de la commune. C’est sur la route tronçon Commissariat d’Atakpamé et Mairie, il a été attaqué par plusieurs jeunes et conducteurs de taxi-moto, surexcités, qui avaient une seule mission, “éliminer physiquement le commissaire”.

“Ce jeune commissaire, nous allons le tuer aujourd’hui, il est qui, on nous a dit de brûler sa voiture et de le tuer” scandaient ces jeunes qui étaient en mission commandée avec un ton de colère.

Le jeune commissaire a été sauvé de justesse grâce à l’intervention du Commandant des forces spéciales anti-pandemie , commissaire principal ILABRO qui est le Directeur du secteur de police des Plateaux .A l’heure où la pandémie de Coronavirus sévit, et un commissaire qui voulant juste sauver les populations en mettant en application les décisions du gouvernement, et certains trouvent que c’est de l’abus ou c’est trop, nous sommes vraiment désolés pour ces jeunes.

Nous invitons les jeunes à faire preuve de sagesse et de retenue.

Cyrille Sablassou DP du journal le Républicain-Infos

1 COMMENTAIRE

  1. Pure mensonge. Ça n a mm pas de sens ce que vous racontez. Ce commissaire aurait frappé un chauffeur en lui crevant un oeil et ce Mr aurait succombé à sa blessure c est ce qui a succité la colère de la population.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici