Témédja/ Amou: Stage de perfectionnement des producteurs et transformateurs de champignon Bio de la coopérative SCOOPS “ESPÉRANCE” D’AMOU.

0
261

Au terme de la mise en œuvre du programme du gouvernement qui est le programme national de développement et surtout grâce aux actions de l’axe 2 du PND, le visage de l’agriculture change positivement. A ce jour, l’une des principales préoccupations réside en l’accessibilité permanente aux moyens de production et au meilleur marché pour les produits. L’État s’y emploie avec détermination.

L’appui financier du fond FNAFPP a permis aux producteurs et transformateurs de champignon Bio de la coopérative ESPÉRANCE d’Amou durant douze jours de formation d’améliorer les pratiques pour de meilleurs rendements.

Partant de la prise en main des méthodes de découpage, mélange, mouillage, pasteurisation, inoculation et ensachement.  Instruits d’une part sur les aspects liés à la production de champignon notamment les diverses techniques d’arrosage et récolte,  d’autres part sur les méthodes de transformation et de conservation de champignon.

Selon Enyonam Thérèse KWAKU- GABA, responsable communication et relations publiques au  FNAFPP, Aujourd’hui la subvention  dont bénéficie  la SCOOPS Expérience d’Amou  qui en a fait une demande pour une formation en technique de production et de transformation de champignons Bio,est une estimation prioritaire  que la culture des champions est un métier d’avenir et les producteurs qui le font déjà dans la préfecture d’Amou ont besoin d’un renforcement de capacités.

Les producteurs de l’Amou le font déjà, mais il est important d’actualiser leur connaissance dans cette production pour qu’ils puissent mieux faire. Le champignon a tout un processus, il faut s’investir et connaître les normes pour qu’il ne pose pas de problème de conservation et de vente sur le marché.

C’est dans cette optique que FNAFPP a jugé opportun de renforcer les capacités des producteurs de riz à la base. Ce qui leur permettra de mieux vivre et de mieux être car le chef de l’État dans sa politique agricole et dans ses mesures qui sont prônés dans le PND, donne une place de choix aux agriculteurs.

 Comment les aider à se prendre en charge en multipliant leurs revenus pour que ces agriculteurs puissent vivre de leur métier, est le but principal de cette formation.

Monsieur TCHIKOU Komivi,  porte parole des producteurs, a exprimé leur satisfaction à la fin de cette formation (du 23  octobre au 05 novembre 2019). La formation sur la production et la transformation du champignon Bio a été suivi avec intérêt; il a adressé au nom des producteurs leurs remerciements au chef formateur qui sans réserve leur a livré le meilleur de lui-même, les remerciements vont également à la chambre régionale d’agriculture des plateaux, le cabinet CAPE et surtout au FNAFPP qui a mis le financement nécessaire pour la réussite de cette formation puis a réitéré leur reconnaissance au Chef de l’État pour son souci permanent du bien-être de la population togolaise et en particulier le monde paysan qui est bien inscrit dans sa vision traduite par le programme national de développement (PND).

 Ils s’engagent fermement devant le Président du conseil permanent des chambres d’agriculture du Togo, monsieur EWOVI Kébi à mettre en pratique tous les enseignements qui leur ont été donnés durant cette formation .

Notons  que chaque participant a reçu l’attestation de fin de formation de la part du cabinet CAPE.

Marcel Akakpo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici