Sextape et pornographie : Le CS Cheikh Anta Diop annonce des sanctions et des poursuites judiciaires contre les auteurs (Communiqué)

0
861

Sextape et pornographie : Le CS Cheikh Anta Diop annonce des sanctions et des poursuites judiciaires contres les auteurs (Communiqué)

La Direction et le fondateur du Complexe Scolaire CHEIKH ANTA DIOP, sis à Gbegnedji (Lomé), ont constaté avec stupéfaction et indignation, ce 04 juillet 2020, la circulation sur les réseaux sociaux d’images vidéos abjectes, mettant en cause la réputation et la crédibilité de certains établissements scolaires dont le C.S CHEIKH ANTA DIOP.
Ces vidéos, indéniablement très récentes, en ce qui nous concerne, ont été tournées dans l’enceinte de notre école par des apprenants peu scrupuleux, au mépris et en contravention des dispositions disciplinaires prophylactiques prises par la direction de l’école et conformément aux injonctions et recommandations des autorités politiques, administratives, académiques et pédagogiques en ce contexte difficile de la pandémie de la covid-19.
La Direction du CS CHEIKH ANTA DIOP tient à faire savoir qu’elle n’est associée, ni de près, ni de loin, à la réalisation et à la diffusion de ces vidéos qui frisent le ridicule et écornent sérieusement et malheureusement la probité et la réputation de l’école.
La Direction condamne véhémentement ces attitudes et comportements immoraux de certaines brebis galeuses et qui jettent du discrédit sur la grande majorité de ses élèves plutôt exemplaires et respectueux de la discipline et des mesures barrières édictées par le gouvernement et informe les autorités et l’opinion publique qu’elle a pris la mesure de la gravité de ces images viles.
En conséquence, elle a d’ores et déjà pris des dispositions fermes et engagé des procédures disciplinaires afin de traduire les auteurs et acteurs de ces vidéos honteuses devant le conseil de discipline de l’école et devant les juridictions compétentes, conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur.
La Direction réitère son attachement au respect strict des dispositions qui régissent le fonctionnement des établissements scolaires en général et en particulier à l’observance stricte des mesures barrières préconisées par les autorités tutélaires au sein des écoles depuis la reprise des cours le 15 juin dernier pour les classes d’examen.
La Direction présente ses excuses aux autorités compétentes et à tous ceux qui ont subi le choc moral de ces vidéos méprisables et indignes.
Fait à Lomé, le 06 juillet 2020
LA DIRECTION

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici