Santé/cécité : campagne de dépistage de la cataracte en milieu scolaire, une équipe du ministère de la santé séjourne jusqu’au 26 Octobre à Atakpamé

0
266

La journée mondiale de la vue est célébrée le deuxième jeudi du mois d’octobre de chaque année. Le Togo a célébré  cette journée pour une première fois en 2003. Elle est consacrée chaque année à sensibiliser davantage tous les acteurs y comprises les populations sur les problèmes liés à la santé oculaire en général et la cécité en particulier. Pour cette année le thème retenu est « ma vision d’abord ».

Au Togo 20%de la population de plus de 50 ans présentent une anomalie visuelle de loin avec 5,6% d’aveugles. Le ministère de la santé  organise à travers le programme national de lutte contre la cécité (PNLC) une campagne de sensibilisation, de dépistage de la cataracte et de la correction des vices de réfraction oculaire.

Docteur SABI Monfaye, Directrice préfectorale de l’Ogou représentant le Directeur régional de la santé, n’a pas manqué de souhaiter dans son propos  une cordiale bienvenue à toutes et à tous. Selon elle, les troubles visuels sont souvent passés inaperçus ou négligés parfois pour des raisons de fautes de moyens financiers ou parfois d’accessibilité des soins apportés, cette campagne vient à point nommé pour soulager les populations dans le besoin et puis a remercié le coordinateur et son équipe pour avoir pensé aux populations de l’Ogou.

Le coordonnateur du programme national de lutte contre la cécité, Docteur PREMPE Yao,  plus de 80% des causes de la cécité sont évitables. La cataracte, les vices de réfractions (les personnes qui ont besoin de porter des lunettes), les rétinopathies, ….., les opacifications cornéennes d’origine diverse constituent les principales causes de cécités dans le monde, la cécité des rivières qui sont en voie d’élimination au Togo grâce aux efforts du gouvernement et ses partenaires.

L’analyse de la situation de la santé oculaire au Togo note des avantages notamment la création de plusieurs unités de soins oculaires surtout à l’intérieur du pays, présences effectives d’ophtalmologistes, dans chaque régions du pays, organisation de plusieurs campagnes foraines dans les communautés et en milieu scolaire, c’est le cas dans la préfecture de l’Ogou dont quatre établissements scolaires ont été visités.

Pour le coordonnateur des efforts restent à faire en termes de ressources humaines, d’infrastructures, des plateaux techniques et surtout de sensibilisation de la population à s’approprier des moyens mis en place .

Le préfet de l’ogou Edoh Akakpo a rappelé les conséquences néfastes des déficiences Visuelles, elles constituent un problème de santé publique dans les pays en voie de développement dont le Togo.  Parmi ces gens, certains perdent parfois définitivement leur autonomie, leur capacité à suivre une scolarité ou à subvenir aux besoins de leur famille. Il remercie sincèrement cette équipe pour le sacrifice qu’elle a fait pour apporter la lumière à ceux qui commencent par la perdre et espère que les actions de prévention et des soins que l’équipe apporte aux malades vont faire reculer la cécité dans la communauté. Il souhaite un succès pour  l’atteinte de l’objectif attendu, il a enfin remercié le chef de l’État pour son engagement social et les partenaires techniques et financiers,

Cette campagne a regroupé les maires de la préfecture de l’Ogou, les partenaires techniques et financiers, les directeurs régionaux et préfectoraux, les chefs traditionnels, les forces de l’ordre, les agents de santé du district sanitaire de l’ogou et les patients au centre médical de santé (CMS) Agbonou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici