Présidentielle 2020 : Fabre exige l’invalidation de la candidature de Faure et la démission de deux membres de la Cour constitutionnelle

0
456

Le Président de l’Alliance Nationale de Changement (ANC), Jean Pierre FABRE  et tout son bureau étaient en conférence de presse mardi à Lomé. Une conférence de presse qui leur a permis de se prononcer sur les dernières actualités politiques dans notre pays, la candidature de Faure Gnassingbé et la constitution des membres de la cour constitutionnelle.

Selon Jean Pierre FABRE,  la candidature de Faure est en violation avec la constitution togolaise en vigueur dans notre pays. L’Ex Chef de file de l’opposition soutient sa position par sur l’article 158  en son alinéa 2 « les mandats déjà réalisés et ceux qui sont en cours à la date d’entrée en vigueur de la présente loi constitutionnelle, ne sont pas pris en compte dans le décompte du nombre de mandats, pour l’application des dispositions  des articles 52 et 59 relatives à la limitation du nombre de mandats »

Pour continuer il se dit que la révision de la constitution du 08 Mai 2019, n’était pas une initiative du gouvernement et est en violation avec l’article 144 qui stipule que « l’initiative de la révision de la constitution appartient concurremment au Président de la République et à un cinquième au moins des députés composant l’Assemblée Nationale », et donc les 26 articles modifiés sont des initiatives individuelles des députés et ne résultent pas d’un nouveau projet  de loi du gouvernement conformément à l’article 144 ;

« En raison de l’inconstitutionnalité de la révision de l’article 158, Gnassingbé Faure Essossimna tombe sous le coup de l’article 59 nouveau ‘ le président de la république est élu au suffrage universel, libre, direct  et secret pour un mandat de 5ans renouvelable une seule fois’ » a-t-il indiqué.

Egalement, Fabre exige la démission de deux membres de la cour constitutionnelle le Président ABOUDOU ASSOUMA et Kouami AMADOS- DJOKO. L’argument avancé est celui de l’article 100 alinéa 1 qui stipule que « La cour constitutionnelle est composée de neuf membres de probité reconnue, désignés pour un mandat de six (06) ans renouvelable une seule fois. »

Le plaignant qui n’est que Jean Pierre Fabre a déposé une saisine à l’endroit de la cour constitutionnelle, une plainte dont nous avons une copie, l’argument évoqué est le fait que ces deux membres de la cour constitutionnelle ont effectué leur entrée à la cour depuis 1998 et donc ils ont déjà fait les deux mandats exigés par l’article 100 en son alinéa 1.

Vu tout ce que précède la président national de l’ANC et candidat à la présidentielle prochaine exige l’invalidation de la candidature de Faure Gnassingbé et la démission du président de la cour constitutionnelle ABOUDOU ASSOUMA et  Kouami AMADOS- DJOKO.

Nous avons souligné beaucoup d’incohérences dans les arguments avancés par l’ex chef de file de l’opposition, la première, comment déposer un recours ou une plainte dans une cour jadis qualifiée ‘anticonstitutionnelle’ ? Deuxièmement, est-ce possible de jouir des lois et articles d’une constitution qu’on qualifie de «illégale » ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici