Petrolegate : Cinq grandes organisations de la société civile apportent leur soutien au journal “l’ALTERNATIVE

0
226

Petrolegate : Cinq grandes organisations de la société civile apportent leur soutien au journal “l’ALTERNATIVE”

La corruption, la gabegie et le détournement des derniers publics sont devenus des graines qui sont tombés sur une terre fertile, un pays où l’impunité a pris le dessus sur les textes et lois de la république. Ce phénomène ne doit laisser aucun acteur soucieux du développement du pays et des générations futur indifférent.
Aussi longtemps que les différents cas de corruption bénéficient du silence de ceux ou de celles qui ont la charge de la déloger, toutes les portes resteront ouvertes à la corruption si les auteurs bénéficient de l’impunité la plus totale, étant donné que le crime nourrit l’impunité et l’impunité se nourrit du silence. La corruption, c’est parce qu’elle gangrène le développement sur tous les plans et sous toutes ses formes qu’il faut s’attaquer à elle en mettant des gardes fous et des institutions fiables, crédibles et opérationnelles en place. Combattre la corruption devrait être l’affaire de tous et de chacun dans toute société qui se veut une vie harmonieuse. Nous devons défendre et renforcer les valeurs éthiques dans notre société. C’est pour ces raisons que nos organisations ne cessent d’attirer l’attention des autorités dotées des prérogatives de lutte contre le fléau.

En effet, le bihebdomadaire « L’Alternative » dans sa parution numéro 879 du 9 juin 2020, a rendu public un article intitulé : « Importation du pétrole/les dessous d’un grand scandale ». Le même article a souligné, avec forts détails, les rouages des importations de ce produit très stratégique qu’est le pétrole. Au vu des différents développements, nous constatons avec grand regret que des détournements de faramineuses sommes seraient organisés par la coordination du Comité de Suivi des Fluctuations des Prix des Produits Pétroliers (CSFPP) depuis plusieurs années. Des centaines de milliards seraient indûment empochés par les personnes mises en cause dont les sieurs Francis Adjakly (ancien président du Comité), Fabrice Adjakly (son fils) et les sociétés Management Hydrocarbure et Terim Consult (les deux appartenant au père et au fils) et une autre société suisse, dénommée Vitol. Le Quotidien Liberté dans sa parution numéro 3167 du 15 juin 2020 titre : « Le Comité de Suivi des Fluctuations des Prix des Produits Pétroliers (CSFPP) dégage un bénéfice de plus de 3.5 milliards par an ».

Dans la foulée, le sieur Adjakly Fabrice, assigne le Journal L’Alternative le 10 juillet 2020 au tribunal de Lomé pour comparution le 12 Aout 2020. L’audience a été reportée sous huitaine, c’est-à-dire le 19 Aout 2020. Des actes de menace se sont suivis à l’encontre du directeur de publication du journal.

A quelques jours de cette audience, qui constitue pour tout acteur ou tout consommateur des produits pétroliers, l’occasion d’exiger que lumière soit faite sur ce secteur de l’économie du pays, nous, Association des Victimes de Tortures au Togo (ASVITTO), Ligue des Consommateurs du Togo (LCT), Fédération des Travailleurs du Bois et de la Construction ( FTBC-Togo), Mouvement pour la Justice Sociale (MJS) et l’Association Santé Avant Tout Et Pour Tous (ASATEPT) apportons notre soutien au journal L’Alternative dans cette affaire contre Fabrice Adjakly Afantsao.

Cette vérité doit conduire la justice à instruire ce dossier avec toute la franchise possible afin de donner l’ultime chance d’une véritable lutte contre la corruption qui gangrène l’économie de notre pays. Tout en étant conscient de la faiblesse de notre justice qui a du mal à affirmer son indépendance, nous espérons un miracle pour la bonne cause au cours de ce procès.

Les organisations signataires du présent communiqué invitent les consommateurs et le peuple togolais à apporter leur soutien indéfectible à l’Alternative et à toutes les organisations qui militent pour que la lumière soit faite dans cette affaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici