Le “Civisme”, un engagement qui doit commencer à l’école

0
144

Le Civisme, un engagement qui commencer à l’école

Le “Service civique” est une initiative qui repose sur deux valeurs fondamentales de notre société : l’engagement et le civisme. Elles sont partagées depuis toujours par l’école.

L’engagement est au cœur des valeurs que l’école de la République souhaite transmettre aux élèves. L’Education nationale veille à leur offrir un cadre privilégié pour la découverte de l’engagement. De nombreux élèves y prennent des responsabilités en devenant délégués au conseil de classe ou membres du conseil de la vie lycéenne, mais aussi en arbitrant des rencontres du sport scolaire, en créant des journaux d’élèves et en participant à nombre d’initiatives qui font vivre leur établissement.

Un cap et des cordées
L’école encourage aujourd’hui l’engagement des élèves. Le Parlement a fait de la maîtrise de “compétences sociales et civiques” l’un des piliers essentiels du socle commun de connaissances et de compétences à acquérir en primaire et au collège. Depuis la rentrée 2006, il a introduit au collège une note de vie scolaire qui évalue non seulement l’assiduité et le respect du règlement intérieur, mais aussi la participation à la vie de l’établissement et l’obtention des attestations de sécurité routière ou de formation aux premiers secours.

La réforme du lycée, qui entre en vigueur à la rentrée 2010, valorise les engagements et le bénévolat en les reconnaissant dans le livret de compétences remis à chaque élève. De nombreux établissements d’enseignement supérieur ont également signé des conventions de partenariat avec des lycées dans le cadre de grandes opérations, telles que les “Cordées de la réussite” ou “Cap en fac”, qui permettent à des étudiants volontaires de s’engager pour l’égalité des chances, en accompagnant des élèves par un tutorat.

Une complémentarité à préserver
En offrant aux jeunes la possibilité de s’engager dans l’intérêt général, le Service civique prolonge l’œuvre d’éducation des citoyens qui est celle de l’école. Il donne à l’apprentissage du civisme un horizon concret, au service de notre société. Cette complémentarité entre l’Education nationale et le service de la Nation a constitué, depuis la fin du XIXe siècle, l’un des fondements de notre République.

C’est pour préserver cette complémentarité que d’autres grandes démocraties ont introduit avec succès un service civil volontaire remplaçant les obligations militaires. C’est notamment le cas de plusieurs de nos voisins : l’Allemagne, la Suisse, l’Italie. Dans ce dernier pays, 60 000 jeunes de 18 à 21 ans s’engagent chaque année au service de l’intérêt général de la société, dans des associations, des collectivités territoriales ou encore des universités.
Un tournant pour toute une vie
Le civisme est une valeur essentielle pour notre société. L’engagement qu’il suscite est souvent un tournant pour toute une vie. Il mérite également d’être valorisé pour devenir une étape gratifiante dans un parcours scolaire, universitaire et professionnel.

Là encore, l’école a un rôle important à jouer. Le lycée et les établissements d’enseignement supérieur doivent favoriser la validation de cette expérience dans les parcours scolaires et universitaires. C’est déjà le cas aujourd’hui pour certaines formes d’engagement. Une trentaine d’établissements d’enseignement supérieur accordent des crédits (ECTS) aux étudiants de l’Association de la Fondation étudiante pour la ville (AFEV) qui aident bénévolement des élèves du primaire et du secondaire. Ces partenariats entre établissements d’enseignement supérieur et associations bénévoles trouveront dans le dispositif du service civique un cadre favorable pour se nouer.

Plutôt qu’une obligation, une chance
L’Education nationale et l’enseignement supérieur sont aujourd’hui prêts à accompagner le développement d’un service civique qui prolonge leur action de formation et d’intégration dans notre société. Tout comme l’école après 16 ans, le Service civique n’est pas obligatoire. Il n’est pas une contrainte, mais une opportunité. Il offre à chaque jeune une chance de mieux s’intégrer dans le monde professionnel, de mieux réussir dans la vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici