La plainte du jeune “petit ADJAKLI” n’inquiète pas Ferdinand Ayité

0
870

a plainte du jeune Fabrice ADJAKLI n’inquiète pas le journaliste d’investigation Ferdinand Ayité. Suite à cette plainte pour diffamation, le responsable du journal l’alternative réagit et se dit confiant.

Ferdinand Ayité

Ne vous inquiétez de rien. Il est dans l’ordre normal des choses que quelqu’un qui est mis en cause dans une affaire puisse porter plainte. C est son droit le plus absolu. Les plaintes font partie du quotidien des journalistes, il n y a donc aucune inquiétude. Nous avons désormais l unique occasion de comprendre à partir de ce procès qui s annonce le mécanisme d importation non seulement du pétrole mais aussi la fixation des prix à la pompe qui pèse sur le togolais moyen. Ce sera aussi l occasion pour nous de comprendre comment l Etat a pu confier à une famille qui a crée une société d intermédiation la commande d un produit aussi stratégique dont les énormes bénéfices retombent sur les comptes personnels des copains et coquins. Nous comprendre qui sont les complices et bénéficiaires de ce réseau depuis des années notamment les ministres et leurs experts en charge de ce dossier. Nous allons enfin comprendre pourquoi ces pilleurs depuis des années agissent en toute impunité. Ce fumant dossier est loin d être une affaire entre un journal et les auteurs de ce réseau. C est une affaire entre les togolais c est à dire la majorité qui végète dans la misère et cette minorité font on nous avait dit qu elle s accapare des richesses du pays. C est l unique occasion pour les togolais d avoir une idée de ceux qui mettent indûment la main sur leurs impôts. Vivement le 12 août. Ils ont peut être la justice mais nous nous avons le peuple et le peuple veut comprendre où va son argent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici