La jeunesse de Doufelgou lance un avertissement à ceux qui veulent faire de leur marche silencieuse, une manifestation politique

0
1870

La préfecture de Doufelgou pleure depuis ce lundi un digne fils, il s’agit de l’assassinat du Colonel Madjoulba Bitala, l’ex chef corps BIR. Pour réclamer justice, jeunes, femmes et hommes ont battu le pavé ce jeudi, une marche silencieuse pour manifester leur colère et demander que la lumière soit faite autour de cet assassinat. Mais depuis hier, il est fort de constater que les politiques veulent faire de ce drame une affaire politique. A travers un communiqué dont nous avons une copie, la jeunesse de Doufelgou donne les mobiles de cette manifestation et invite les politiques à rester loin de cette affaire. Lisez plutôt le communiqué :

COMMUNIQUE DE LA JEUNESSE DE DOUFELGOU

Hier Jeudi 07 Mai 2020, la jeunesse de DOUFELGOU a procédé à une marche pacifique dans la ville de Niamtougou afin de pleurer leur frère mort, le regretté Col MADJOULBA BITALA. Cette marche avait pour but, de pleurer la perte de l’illustre disparu et demander aux autorités de notre pays, que lumière soit faite sur cette disparition.

Aucunement il ne s’est agit de menacer les autorités ou d’une action quelconque à caractère politique. C’est donc avec consternation, que nous avons appris tout ce qui se passe sur la toile faisant état d’une invite à un soulèvement populaire ou à une révolte.

Nous, jeunesse de DOUFELGOU, tenons à travers ce communiqué à situer l’opinion nationale et internationale sur le fait que jamais notre sortie d’hier n’était pour menacer l’autorité établie mais pour réclamer la lumière sur la mort de notre frère et aussi pleurer notre mort selon nos coutumes.

Tous les audios et propos regrettables et discourtois qui circulent sur la toile ne sont pas approuvés par la jeunesse de DOUFELGOU. Dans un souci d’apaisement national, nous mettons en garde ces esprits macabres qui tentent de mettre de l’huile sur le feu et surtout qui veulent profiter de la mort de notre frère pour assouvir leur désirs obscènes.

C’est pour nous ici l’occasion de remercier humblement les autorités et cadres de la préfecture de DOUFELGOU pour leur compréhension et la gestion de cette crise. Grâce à leur ouverture d’esprit et leur fraternité, ils ont accepté de manière exceptionnelle, que nous puissions marcher et pleurer notre frère malgré l’état d’urgence sanitaire qui frappe notre pays.
Nous voudrions leur rassurer, que jamais certains ne sauront profiter de ce genre d’occasions pour saboter les efforts consentis dans notre préfecture, et surtout pour fouler au pied l’union et la solidarité entre les fils et filles du grand DOUFELGOU. Nous restons convaincus que dans l’entente cordiale et une vision commune, les enfants de DOUFELGOU sortiront plus forts de cette épreuve.

Comptant sur la volonté de tous de contribuer à faire la lumière sur cette affaire, nous prions tous et chacun, de respecter le deuil de tout un peuple, et au demeurant prier pour le repos de l’âme de notre frère, père, ami et époux, Col MADJOULBA BITALA.

Fait à Niamtougou, le 08 Mai 2020. La jeunesse de DOUFELGOU…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici