Enquête exclusive/Pétrole : Que fait le CGPPP avec les centaines de millions qu’il exige des promoteurs des sociétés de station d’essence chaque mois? (ACTE 1)

1
467

Enquête exclusive/Pétrole : Que fait le CGPPP avec les centaines de millions qu’il exige des promoteurs des sociétés de station d’essence chaque mois? (ACTE 1)

Le secteur pétrolier togolais est confronté depuis des années à d’énormes scandales financiers. Le dernier a été révélé par nos confrères du journal Alternative. Mais pour bien comprendre les maux qui gangrènent ce secteur, le journal le Républicain-Infos a aussi mené des investigations minutieuses auprès des promoteurs ou responsables des stations d’essence dans notre pays et les résultats de cette enquête ne sont bons.

Le Comité de Gestion de la péréquation Transports des produits pétroliers au Togo en abrégé (CGPPP), cette structure gère les soldes de péréquation Transport créditeur, qui est un département de la Société Togolaise d’Entreposage (STE). D’emblée la péréquation est le financement des activités déficitaires d’une entreprise ou d’une administration par les recettes perçues auprès d’autres clients ou usagers. Dans le cas espèce, certaines sociétés comme les stations TOTAL, T-Oil et CAP sont exempts de ces paiements de péréquation, pourquoi cette disposition ? Nous ne serions vous répondre.

Selon le différentiel transports carburants mis en application depuis le 19 Septembre 2019, les stations d’essence qui desservent dans la capitale togolaise et ses environs tels que Agoè Nyivé, Togblecope, Aveposo, Zanguera, Baguida, Agbalepedogan et Adidogome doivent verser 2,22F sur chaque litres de carburants vendus aux citoyens togolais, c’est à dire par exemple si la société de station d’essence LE TOGO arrive à vendre 45.000 litres d’essence, le CGPPP doit avoir 2,22F fois les 45.000 litres vendus, ce qui nous donne 99.900F que la station d’essence le TOGO doit verser à ce comité. Ailleurs comme Aneho, Tsevié et autres c’est 4,57F sur le litre, Mango c’est 49,78f sur le litre, Dapaong c’est 54,23f sur le litre et Cinkasse c’est 57,04 F le litre.

Nous nous sommes amusés en faisant un petit calcul, supposons que la société d’exploitation, de commercialisation et de vente d’essence le Togo a au-moins 100 stations d’essence à Lomé et ses environs, ce qui veut dire qu’elle doit payer 99.900.000 Francs CFA au CGPPP chaque mois, et pour l’année elle doit verser au moins un milliard toujours à ce comité.

DC après notre investigation, nous avons au moins près de 500 stations d’essence à Lomé et ses environs qui versent des centaines de millions à ce comité de gestion de la péréquation Transport des produits pétroliers au Togo chaque fin mois et tenez vous bien, le non paiement de cette note de débit dans le délai indiqué entraînera des calculs d’intérêt de retard voire des suspensions de chargements à la STE. Nous avons approchés une dizaine de société agréée d’exploitation et de commercialisation des produits pétroliers, c’est sur fond de chantage et de menace le CGPPP réclame ses fonds, des lettres et des coups de fils répétitifs, ” nous sommes victimes de harcèlement, c’est de l’injustice, pourquoi nous devons payer ce que d’autres ont fait” nous a confié un responsable d’une société d’exploitation des produits pétroliers. Nous détenons des chèques payés et des lettres signées par le président du CGPPP qui font foi à ce que nous écrivons.

Nous nous interrogeons, où vont c’est centaines de millions que les sociétés d’exploitation, de commercialisation de carburants versent à ce comité ? Pourquoi le CGPPP travaille sous couvert la STE? Où vont les chèques libellés au nom de PÉRÉQUATION TRANSPORT CARBURANTS? Des questions que nous allons répondre dans l’acte 2 de ce dossier.

Le citoyen veut tout comprendre.

Nous y reviendrons

Cyrille Sablassou

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici