Chefferie traditionnelle à Aklobessikopé : Le sieur Aklobessi-Edoh Kokouvi Charles Kounaké interdit de toutes activités

0
622

Chefferie à Aklobessikopé : Le Préfet Komlan Agbotse et le sieur Aklobessi-Edoh, à couteaux tirés, la guerre froide bientôt sur la place publique. Qu’est ce qui ne va pas entre le sieur Aklobessi-Edoh et le préfet Komlan Agbotse de la préfecture du Golfe?

Les populations d’Akolobessikope, un petit village situé dans le canton de Baguida, sans Chef depuis plusieurs mois ont décidé d’avoir un responsable du village, un sage qui pourrait les aider à résoudre leurs petits problèmes quotidiens. Pour ce faire, le conseil des sages du village assisté par certains chefs traditionnels du canton ont décidé de porter de façon unanime leur choix sur le sieur Aklobessi-Edoh Kokouvi Charles Kounaké en l’intronisant Chef d’Aklobessikopé.Une intronisation qui serait de mauvais goût au préfet car ce dernier n’a pas été averti en tant qu’autorité centrale et tout ressemble à une plaisanterie.

Dans une note signée par le préfet en date du 21 juillet dont nous avons une copie et notifiée au concerné, Agbotse Komlan parle d’une manœuvre incivique et qualifié le sieur Aklobessi-Edoh d’un Chef “autoproclamé” et l’interdit de toutes activités. Même si le Camp sieur Aklobessi-Edoh parle d’un règlement de compte du prefet, qu’il aurait eu des antécédents entre le sieur Aklobessi-Edoh et le préfet Agbotse Komlan sur certains dossiers de la localité et se prépare pour un grand déballage, il faut reconnaître que le préfet est dans son rôle et doit prendre ses responsabilités en main en arrêtant les dérapages constatés.

Dans les prochains jours, nous allons contacter le préfet pour avoir sa version des faits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici