Atakpamé : l’ONG ODJOUGBO lance un projet qui incite les femmes aux postes de prise de décision dans la commune

0
360

Au Togo, les femmes constituent une force majeure dans la vie économique et représentent 51,4% de la population. Pourtant elles sont malheureusement peu représentées dans la vie publique et dans les instances de prise de décision tant au niveau national et local. Une situation très inquiétante au niveau local surtout les structures chargées d’animer le développement local notamment les comités de développement du quartier (CDQ).

Une subvention a été accordée à l’ONG ODJOUGBO dans le cadre de la mise en œuvre du projet de renforcement de la consolidation de l’État et du monde Associatif ( Pro-CEMA) avec l’appui financier de l’Union européenne pour la mise en œuvre du projet «  Promotion de la représentation et de la participation des femmes aux instances de la prise de décision des CDQ de la commune d’Atakpamé », l’objectif de ce projet est de promouvoir la représentation et la participation des femmes aux instances décisionnelles des 16 CDQ de la commune d’Atakpamé.

Selon madame ODAH Kawodjou, assistante de la coordinatrice de l’ONG ODJOUGBO, «  cette activité est dans le cadre de la protection,  de la représentation des femmes dans la prise des décisions des CDQ de la commune d’Atakpamé. »

Pour elle, l’ONG ODJOUGBO se bat au côté des femmes, chaque jour, chaque instant à tout moment et veut que les femmes se révèlent, prennent conscience de leur place de développement dans la commune et sachent, ce qui les revient de droit et ce qu’elles peuvent faire comme capacité de les reconnaître et de les faire sentir.

Dans les semaines à venir il y aura l’élection des CDQ dans la commune, et avec les formations, les conférences et les appuis, toutes ces initiatives  puissent aider les femmes à se positionner au poste de responsabilité et surtout au poste de présidence.

Dans la commune il y aura élection de 16 CDQ dans la commune et le souhait de l’ONG ODJOUGBO qu’au sortir de ces élections qu’on retrouve 10 femmes sur 16 à la tête des CDQ (présidente de CDQ)

Dans son mot de circonstance le secrétaire général de la préfecture, kondo BITHO représentant le préfet de l’Ogou, c’est un honneur et un agréable devoir de prendre la parole pour précéder au lancement du projet. Ce nouveau projet vient renforcer l’action du gouvernement en matière de la promotion et la protection de la femme. Depuis plusieurs années, des actions visant à encourager les femmes, à les amener à sortir de leur état léthargie pour défendre leurs droits aux seins de toutes les instructions en postulant à des postes de responsabilités.

 Il salut les partenaires techniques et financiers qui appui le Togo dans cette voie et invite les représentantes des quartiers à prendre part activement aux activités de renforcement de capacités, sensibilisation et d’échanges car il s’agit ici de la promotion du leadership féminin et tout le monde doit contribuer à l’atteinte des objectifs fixés et qui sont d’ailleurs prise en compte dans le PND.

 Sur une note d’espoir que ce projet va contribuer à augmenter la représentativité et la participation active des femmes dans les CDQ de l’Ogou que le secrétaire général déclare ouverte les travaux du lancement officiel du projet dans la commune en présence du secrétaire général de la mairie d’Atakpamé, les responsables de ONG des chefs traditionnels et les membres des CDQ.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici