Affaire de revenant: Ça sent de l’escroquerie et ressemble à celle de Bampinang Daniel KANTCHE, l’autre faux ressuscité de DAPAONG en 2014

0
1628

Affaire de revenant: Ça sent de l’escroquerie et ressemble à celle de Bampinang Daniel KANTCHE, l’autre faux ressuscité de DAPAONG en 2014

Depuis des jours un homme mort en février dernier réapparaît quatre mois après son enterrement et fait du chantage à sa famille à Tokoin Dogbeavou.
Charlatan avant de mourir, le supposé revenant se dit talonné par le temps. Selon ses dires, il est revenu pour qu’on lui fasse des cérémonies dignes, histoire d’être accepté par ses aïeux à l’au delà.

Plusieurs spécialistes de la chose, exhaustistes, Spirituels et ceux maîtrisent les arcanes des morts ont fait des déplacements sur les lieux, et plusieurs d’entre eux doutent de la véracité de la chose.

Cette affaire sent de l’anarque ou de l’escroquerie, vu qu’aujourd’hui il y a un véritable business qui marche bien pour l’entourage de la famille du supposé revenant. Tokoin Dogbeavou est devenu le lieu le plus visité ces derniers temps par les togolais, tout le monde veut voir de visu cequi se passe dans ce quartier de la capitale togolaise. Pour voir le supposé revenant, il faut payer 500 F, et pour la seule journée de ce vendredi près 300 personnes ont visité le lieu.

Bientôt les photographes mettront la photo du supposé revenant sur le marché togolais, cette affaire mérite beaucoup de réflexion.

Rappelons qu’il y a quelques années, un monsieur s’est dit ressuscité dans l’OTI, et après les investigations de la gendarmerie, le gar avoue sont forfait, qu’il n’est jamais mort. Ces faits sont fréquents aujourd’hui dans notre pays, la pauvreté a obligé des togolais à poser des actes pervers, ignobles.

Rappel des faits. Un jeune élève répondant au nom de Lamboni Yalwabe décédé après une courte maladie et enterré à Lokotigou son village natal le 26 février 2014, a créé l’un des évènements les plus insondables depuis son retour miraculeux à la maison à Dapaong le 02 mars passé. En effet, la famille de Lamboni Yalwabe n’a pas fini de faire le deuil de leur enfant quand ce dernier débarque à la maison sur un vieux vélo. Surprise et prise de peur, la famille interroge le revenant. « Je suis le fils de la maison », répondit celui le fameux « Jésus de Lokotigou ». Et depuis les commentaires et les interrogations sur ce fait atypique n’a cessé de défrayer la chronique. L’information avait fait l’essentiel des tours de la toile et avait réellement suscité de belle curiosité et crainte au sein des populations. Le second ressuscité après Jésus Christ serait-il un togolais ? Se sont posés comme question, les uns et les autres…

Au final c’est un jeune qui du nom de Bampinang Daniel KANTCHE qui a fait ce jeu de mauvais goût.

De toutes les façons cette affaire de Digbeavou, concernant le revenant ne convainc pas les togolais. Un revenant qui boit, mange et fait le choix de son menu?L’autorité doit creuser pour comprendre les choses.

Cyrille Sablassou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici